Olivier BAISEZ

Maître de conférences

Champs de recherche :

Histoire de l’Allemagne XIXe-XXe siècles ; études judéo-allemandes ; traduction et histoire de la traduction ; imaginaires géographiques ; développement économique ; colonisation.

Contact :

olivier.baisez@univ-paris8.fr

I. Valorisation de la recherche

• Membre de l’équipe préparant l’édition critique en langue française de Mein Kampf d’Adolf Hitler (EHESS/Fayard).
• Membre du comité scientifique de la revue Symposium : Kultur@culture.
• Membre du comité scientifique de la revue Trajectoires.

II. Publications et interventions scientifiques (sélection 2013-2018)

Ouvrage
Baisez Olivier, Architectes de Sion. La conception par les sionistes allemands de la colonisation juive en Palestine (1896-1919), Paris, Hermann, 2015.
Chapitre d’ouvrage
Baisez Olivier [avec Thibaud Lanfranchi e.a.], Histoire, in Bernard Banoun, Jean-Yves Masson, Isabelle Poulin (éd.), Histoire des traductions en langue française, XXe siècle, Verdier, Paris 2018 (à paraître).
Articles et contributions à des volumes d’actes
Baisez Olivier, « “Greater Palestine” as a German-Zionist Idea before the Mandate Period », Leo Baeck Institute Yearbook, 2016, vol. 61, p. 7-24 (doi:10.1093/leobaeck/ybv022).
Baisez Olivier, « Advertising in the German-Zionist Press in the First Decades of the Twentieth Century. A Case Study », à paraître chez Macmillan.
Baisez Olivier, « La Palestine des sionistes allemands à l’époque wilhelmienne est-elle l’espace d’une expérience coloniale allemande ? », Revue d’Allemagne, tome 48, 1/2016, p. 11-24.
Baisez Olivier, « Réforme foncière, réforme de la vie : la pensée économique de Franz Oppenheimer dans le mouvement sioniste et au-delà », Recherches germaniques, n° 11, 2016, hors-série sous la direction de Catherine Repussard, p. 109-127.
Baisez Olivier, « La race, la souche et le peuple : Franz Oppenheimer, le sionisme et l’identité des Juifs allemands », in : Dorothea Bohnekamp (dir.), Penser les identités juives dans l’espace germanique, XIXe-XXe siècles, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2015, p. 61-77.
Baisez Olivier, « Zentralität in den Kolonisationsplänen der deutschen Zionisten, vom ersten Zionistenkongress (1897) bis zum Ende des Ersten Weltkriegs », Germanistik in der Schweiz, 10/2013, p. 13-20.
Traductions
Peter Joseph Lenné, « Sur l’établissement d’un jardin public près de la ville de Magdebourg », in : Esthétique du jardin paysager allemand au XVIIIe et XIXe siècle : théories, descriptions, pratiques, texte établi, présenté et annoté par Stéphanie de Courtois, Marie-Ange Maillet et Eryck de Rubercy, Paris, Klincksieck, à paraître en 2018.
Dieter Schnebel, Son et corps, Héloïse Demoz (éd.), Dijon, Presses du Réel « La petite collection », Labex Arts-H2H, 2017, 83 p.
Sandra Richter, « Une Antiquité controversée et diversement adaptée : l’Ars poetica d’Horace dans les commentaires et la poétique des XVIe et XVIIe siècles », in : Charles Le Blanc et Luisa Simonutti (éd.), Le masque de l’écriture. Philosophie et traduction de la Renaissance aux Lumières, Genève, Droz, 2015, p. 741-761.
Tobias Metzler, « Une cité-jardin juive pour Berlin ou : des (im)possibilités d’une culture urbaine juive », in : Laurence Guillon et Heidi Knörzer (éd.), Berlin et les Juifs, XIXe-XXIe siècles, Paris, Éditions de l’Éclat, 2014, p. 53-67.
Franz Fühmann, « Rêve 1958 » & « Poste frontière », LITTERall. Anthologie annuelle de littératures allemandes, n° 20, 2013, p. 67-85.